Cisco co-organise le colloque « Quelle Santé au travail? » le 23 novembre à Clermont Ferrand

Dans le contexte de transformation globale de la Santé vers un système de télé Santé, la Santé au travail est concerné au même titre que les autres ensembles composant ce secteur comme le monde hospitalier, la médecine de ville, etc …

Il s’agit au travers de ce colloque de comprendre quels sont les enjeux d’une telle transformation pour la Santé au travail et les réponses qu’il est possible d’y apporter aujourd’hui.

Programme des interventions ci-joint

LA SOLUTION CISCO HEALTHPRESENCE™ 2.5

Certifiée dispositif médical, des configuration multiples, ...La solution Cisco HealthPresence™ utilise le réseau comme une plateforme afin d’améliorer la pratique de consultations à distance telles que définies dans le décret de Télémédecine paru en décembre 2010 et ce, bien au-delà des solutions de télé Santé connues à ce jour.

En France, comme partout ailleurs dans le monde, le développement des usages vidéo est au cœur de la transformation de l’offre de soins. La solution Cisco HealthPresence™ permet un accès simplifié à la technologie la plus développée en matière de consultation à distance et notamment à la Haute Définition audio et vidéo, à une interface automatisée avec la plupart des dispositifs médicaux de diagnostic et à des outils de collaboration avancés.

La solution Cisco HealthPresence™ 2.5 comprend :

# Une configuration type station de travail de bureau,

# Une large gamme de terminaux vidéo interopérables incluant les solutions de TelePresence CTS EX60 et EX90, les codecs C40/C20 ou encore les chariots mobiles de TelePresence CPS,

# Un mode « services hébergés » avec haute disponibilité et une grande agilité de déploiement,

# Des outils intégrés de collaboration et de gestion de flux de données :

  • Gestion de rendez-vous,
  • Gestion de files d’attente,
  • Gestion de groupes de spécialités,
  • Présentiel,
  • Messagerie instantanée,
  • API pour intégration avec SIH,
  • API pour interface avec des dispositifs médicaux,

#  Des outils d’analyse et de gestion améliorés,

Enfin la solution Cisco HealthPresence™ est certifiée FDA et CE en tant que dispositif médical de classe I et est par là-même soumise aux normes de sécurité, de qualité et de traçabilité en vigueur.

Le Cloud, perçu par l’Europe comme un facteur de croissance

Bonjour,

Ci-joint un communiqué fort instructif présentant la nouvelle stratégie de la Commission européenne visant à “exploiter le potentiel de l’informatique en nuage en Europe”. Des mesures sont présentées qui permettront de créer 2,5 millions de nouveaux emplois en Europe et contribueront à hauteur de 160 milliards d’euros par an au PIB de l’Union européenne (environ 1 %) d’ici 2020.
Travaillons ensemble à ce que le développement du Cloud Santé en France trouve toute sa place dans cette stratégie de croissance.

Lien pour lire le communiqué:  http://europa.eu/rapid/pressReleasesAction.do?reference=IP/12/1025&format=HTML&aged=0&language=FR&guiLanguage=en

A voir ou revoir avant la pause de l’été …

Il y’a quelques mois, nous avions posté une vidéo sur youtube résumant la vision et la stratégie de Cisco pour accompagner la nécessaire transformation du système de Santé en France. Cette vidéo est d’autant plus d’actualité que les agences régionales de Santé vont pour la plupart démarrer la phase opérationnelle de leur Programme Régional de Télémédecine (PRT) et notamment pour les projets de prise en charge de la phase aigüe de l’Accident Vasculaire Cérébral (AVC).

Cliquer ici pour consulter la vidéo sur youtube:http://www.youtube.com/watch?v=ioj-wRP_eiE

Les meilleurs sites de communautés de patients

Paru dans l’Express N°3177 et selon les sources de Basil Strategies (Avril 2012), un dossier fort complet recense les meilleures sites de communautés de patients par pathologie.
Le recensement a été réalisé selon des critères de fréquentation, de nombres de membres et de messages postés ainsi que l’ancienneté du forum. Certains de ces sites sont certifiés HON (Health On the Net) qui est un label portant sur la transparence de l’information et reconnu par la Haute Autorité de Santé.
Les sites certifiés HON sont:
France AVC, crée en 2003, dédié à l’Acccident VAsculaire Cérébral, site Web: www.franceavc.com,
Le forum de la maison du cancer, site Web: www.la-maison-du-cancer.com,
Ligue contre le cancer, site Web: http://forum.ligue-cancer.net,
Comment ça marche, crée en 2007, dédié au Diabète, site Web: http://sante-medecine.commentcamarche.net/forum/diabete-15,
Hépatite et co-infections, crée en 2003, dédié à l’Hépatite et co-infections, site Web: www.hepatites.net,
Edermatologue, crée en 2005, dédié aux maladies dermatologiques, site Web: www.e-dermatologue.org/forum/,
Renaloo, crée en 2002, dédié aux maladies rénales, site Web: www.renaloo.com/forum/,
Vivre sans thyroïde, crée en 2000, dédié aux maladies thyroïdiennes, site Web: www.renaloo.com/forum/,
Forum de l’Arsep, dédié à la Sclérose en plaques, site Web: www.arsep.org/forum/,

Cisco France participe à l’université d’été de la e-Santé à Castres

L’Université d’été de la e-santé se tient les 4, 5 et 6 Juillet 2012 à Castres, en présence de 500 acteurs du domaine : professionnels de santé, industriels offreurs de solutions, financeurs du secteur santé/social, patients, chercheurs, représentants institutionnels, pour 3 jours d’informations et d’échanges autour des usages, des technologies et de la recherche sur l’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) dans le domaine de la santé et de l’autonomie.
Nous intervenons à la Conférence/table ronde de 17 à 19h le jeudi 5 juillet « La e-santé créatrice de valeur ? A la recherche des business models ». L’objet de cette intervention comment le développement de la e-Santé est conditionné par le développement des infrastructures suivant une trajectoire technologique et économique bien précise.
Lien de l’événement

Prise en charge de la phase aigüe de l’Accident Vasculaire Cérébral sur un territoire de Santé

La prise en charge de l’Accident Vasculaire Cérébral (AVC) est une des cinq priorités du programme régional de Télémédecine (ART) que chaque agence régionale de Santé (ARS) doit mettre en place d’ici 2013.
Chez CISCO, nous avons tenté de comprendre les enjeux cliniques du plan AVC ainsi que le protocole de prise en charge de la phase aiguë.
En effet, 80% des AVC sont des accidents ischémiques et correspondent à l’occlusion d’un vaisseau sanguin cérébral aboutissant ainsi à un défaut d’irrigation. Les autre cas d’accidents vasculaires cérébraux, 20%, sont dus à une hémorragie causée par une rupture de vaisseau.
Il est donc primordial de déterminer la nature exacte d’un AVC afin d’être en mesure d’appliquer le traitement approprié. Dans le cas d’un AVC ischémique le traitement consiste en un bolus puis en une injection d’une durée de 90 minutes en moyenne d’une molécule active qui va éliminer la cause de l’obstruction.
Ce traitement ne peut intervenir qu’après la confirmation du diagnostic par un chirurgien neurovasculaire. Pour ce faire, le spécialiste a besoin des résultats d’analyse faits à l’arrivée du patient et notamment du résultat d’imagerie IRM ou Scanner. Ensuite, il s’agit pour le spécialiste neurovasculaire de confirmer le diagnostic par le moyen d’une consultation pendant laquelle il va notamment calculer le score NIH du patient et qualifier ainsi la gravité de l’accident.
Tout ce protocole doit être fait dans une limite de temps inférieure à 4 heures en moyenne. Au-delà de cette durée, on estime que les séquelles sont irréversibles et ce sont plusieurs millions de neurones qui meurent chaque minute supplémentaire, ce qui réduit d’autant les chances de récupération.
Dans le cadre d’une alerte AVC, le patient arrive généralement aux urgences de l’établissement le plus proche. Si l’établissement dispose d’une unité neurovasculaire (UNV ou USINV) il peut être pris en charge sur place. Si tel n’est pas le cas, la question du transport du patient où de l’usage de solutions de télémédecine s’impose alors de manière urgente car la contrainte de temps est très forte.
Il existe un nombre important d’expérimentations et de pilote de télémédecine pour la prise en charge de l’AVC. Ces solutions consiste généralement en la mise en place d’un lien point à point de visioconférence entre un service d’urgences et les experts distants radiologue et/ ou neurovasculaire. Le lien de visioconférence peut éventuellement être couplé avec une solution de télé radiologie pour la transmission des images neurologiques.
Dans l’esprit de la loi HPST, où il s’agit de garantir pour tous et de manière équitable la même qualité prise en charge sans pertes de chance, ce genre de liaison point à point ne peut plus constituer une solution acceptable pour la prise en charge de l’AVC car les coûts associés pour une telle exigence de couverture terriotriale deviennent alors prohibitifs.
Au niveau d’un territoire de Santé, une solution AVC consiste d’abord à connecter tous les services d’urgences, qui sont autant de point d’entrée de patients avec suspicion d’AVC, à des ressources communes d’équipements d’imagerie, de plateforme de télé-radiologie et de pont de visioconférence.
Ces ressources communes mise en place pourront ensuite être mutualisées et constituer le socle commun pour la mise en place des autres projets de télémédecine définies par le PRT à savoir la Santé pour les détenus, le suivi des maladies chroniques ou l’hospitalisation à domicile.

Présentation à télécharger: AVC & territoires de Santé

La « pause tech » Clean Air

Olivier Seznec, CTO Cisco France, et Vincent Blavet, consultant mobilité, nous parlent dans cette vidéo de Clean Air.
Clean Air est une technologie d’analyse de fréquence qui permet de détecter et d’éliminer toute interférence sur un réseau Wifi. C’est évidemment particulièrement intéressant en environnement hospitalier.

Cliquer ici pour consulter la vidéo

Colloque « Printemps de la télémédecine » à l’Hôpital Européen Georges Pompidou

Demain se tiendra à l’Hôpital Européen Georges Pompidou un colloque intitulé « Printemps de la télémédecine » qui célébrera également les trois ans d’existence du projet Télégéria dont le bilan s’établit au 07 juin 2012 comme suit:
– 1147 sessions de consultations de télémédecine,
– 21 spécialités,
– 626 patients,
Ce colloque sera cette année axé sur les nouvelles pratiques de télémédecine pour les spécialistes et sur la proposition d’un modèle médico-économique.
Vous pouvez encore vous inscrire à l’événement sur : http://www.hegp.fr/telemedco/
Toutes les informations sur le projet Telegeria sont disponibles ici: www.telegeria.fr

Article du Figaro: La Télémédecine s’installe en France …

Consultation de télémédecine entre l’hôpital européen Georges Pompidou et l’hôpital Vaugirard

Suite à une initiative du groupe AEF et du club presse de GE, Mme Armelle Bohineust du Figaro a mené une série d’entretiens et produit un dossier fort intéressant sur la télémédecine paru aujourd’hui.

Ce dossier, assez approfondi, a le mérite de présenter les différents enjeux de la télémédecine et de la e-Santé à savoir :
• Les 5 priorités de télémédecine : Imagerie, AVC, Soins en prison, Maladies chroniques et Soins à domicile,
• Le bénéfice apporté aux patients,
• Les enjeux d’un modèle économique,
• La nécessité de créer un marché de taille suffisante pour permettre une présence pérenne des grands industriels,
• La maturité des technologies de l’information,
• La nécessité de bâtir des infrastructures réseaux,

Parmi les personnes interviewées et citées, nous avons la ministre Fleur Pellerin, le Dr Laurent Treluyer de l’ARS Ile de France, Hervé Barge de l’ARS Franche-Comté et moi-même pour Cisco France.