Prise en charge de la phase aigüe de l’Accident Vasculaire Cérébral sur un territoire de Santé

La prise en charge de l’Accident Vasculaire Cérébral (AVC) est une des cinq priorités du programme régional de Télémédecine (ART) que chaque agence régionale de Santé (ARS) doit mettre en place d’ici 2013.
Chez CISCO, nous avons tenté de comprendre les enjeux cliniques du plan AVC ainsi que le protocole de prise en charge de la phase aiguë.
En effet, 80% des AVC sont des accidents ischémiques et correspondent à l’occlusion d’un vaisseau sanguin cérébral aboutissant ainsi à un défaut d’irrigation. Les autre cas d’accidents vasculaires cérébraux, 20%, sont dus à une hémorragie causée par une rupture de vaisseau.
Il est donc primordial de déterminer la nature exacte d’un AVC afin d’être en mesure d’appliquer le traitement approprié. Dans le cas d’un AVC ischémique le traitement consiste en un bolus puis en une injection d’une durée de 90 minutes en moyenne d’une molécule active qui va éliminer la cause de l’obstruction.
Ce traitement ne peut intervenir qu’après la confirmation du diagnostic par un chirurgien neurovasculaire. Pour ce faire, le spécialiste a besoin des résultats d’analyse faits à l’arrivée du patient et notamment du résultat d’imagerie IRM ou Scanner. Ensuite, il s’agit pour le spécialiste neurovasculaire de confirmer le diagnostic par le moyen d’une consultation pendant laquelle il va notamment calculer le score NIH du patient et qualifier ainsi la gravité de l’accident.
Tout ce protocole doit être fait dans une limite de temps inférieure à 4 heures en moyenne. Au-delà de cette durée, on estime que les séquelles sont irréversibles et ce sont plusieurs millions de neurones qui meurent chaque minute supplémentaire, ce qui réduit d’autant les chances de récupération.
Dans le cadre d’une alerte AVC, le patient arrive généralement aux urgences de l’établissement le plus proche. Si l’établissement dispose d’une unité neurovasculaire (UNV ou USINV) il peut être pris en charge sur place. Si tel n’est pas le cas, la question du transport du patient où de l’usage de solutions de télémédecine s’impose alors de manière urgente car la contrainte de temps est très forte.
Il existe un nombre important d’expérimentations et de pilote de télémédecine pour la prise en charge de l’AVC. Ces solutions consiste généralement en la mise en place d’un lien point à point de visioconférence entre un service d’urgences et les experts distants radiologue et/ ou neurovasculaire. Le lien de visioconférence peut éventuellement être couplé avec une solution de télé radiologie pour la transmission des images neurologiques.
Dans l’esprit de la loi HPST, où il s’agit de garantir pour tous et de manière équitable la même qualité prise en charge sans pertes de chance, ce genre de liaison point à point ne peut plus constituer une solution acceptable pour la prise en charge de l’AVC car les coûts associés pour une telle exigence de couverture terriotriale deviennent alors prohibitifs.
Au niveau d’un territoire de Santé, une solution AVC consiste d’abord à connecter tous les services d’urgences, qui sont autant de point d’entrée de patients avec suspicion d’AVC, à des ressources communes d’équipements d’imagerie, de plateforme de télé-radiologie et de pont de visioconférence.
Ces ressources communes mise en place pourront ensuite être mutualisées et constituer le socle commun pour la mise en place des autres projets de télémédecine définies par le PRT à savoir la Santé pour les détenus, le suivi des maladies chroniques ou l’hospitalisation à domicile.

Présentation à télécharger: AVC & territoires de Santé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :